Szimpla Kert, le bar qui cartonne à Budapest

Si vous avez déjà visité Budapest, vous êtes surement entré dans un Ruin Bar (ou Ruin Pub).  Le concept de ces bars plait beaucoup, tant aux locaux qu’aux touristes et ça se comprend ! Aujourd’hui on compte plus d’une vingtaine de Ruin Pubs dans le centre-ville de la capitale hongroise. C’est une véritable tendance qui a évolué depuis 2002 et qui continue de séduire. Mais si vous ne connaissez pas le concept, pas de panique, on va vous expliquer !

Terrasse d'un Ruin Bar
Crédit : Instagram @szimplakert

Des bars en ruines

Eh oui, si vous ne l’aviez pas compris, Ruin Bar, ça veut dire Bar Ruines. Ce nom vient tout simplement du fait que ces lieux de fêtes sont installés dans des immeubles abandonnés. Ils sont surtout très connus pour leur décoration atypique, souvent faite à partir d’objets de récupération. Chaque bar est unique et ils sont majoritairement très grands puisqu’ils possèdent plusieurs salles généralement disposées sur plusieurs étages. Chaque salle a une ambiance différentes, grâce à sa décoration, à son aménagement ou encore à la musique qui y est diffusée. Dans un même Ruin Bar, on peut trouver plusieurs pistes de danse qui possèdent chacune un style de musique différent. Il y a aussi des pièces plus calmes pour manger, discuter et se retrouver entre amis. Certains Ruin Bars ont la capacité d’accueillir des concerts, des pièces de théâtre, des spectacles et autres événements.

Décoration du Szimpla Kert
Crédit : instagram @szimplakert

 

La communication du Szimpla Kert

Le Szimpla Kert est le premier Ruin Bar de Budapest, il a été créé en 2002 par trois jeunes amis. C’est ce bar qui a lancé la tendance des Ruins Pubs. Il a été élu troisième meilleur bar du monde en 2012, selon un concours organisé par Lonely Planet.

Le bar Szimpla Kert a compris l’importance du webmarketing dans la communication d’aujourd’hui, et a donc adopté une stratégie digitale basée principalement sur les réseaux sociaux. Présent sur dix réseaux sociaux, le bar sait parfaitement adapter ses contenus aux différentes plateformes. Sur Facebook, le bar compte près de 100 000 abonnés et publie plusieurs fois par jours. Chaque jour des activités et concerts sont organisés, dont la programmation est disponible sur le site web ou via les événements Facebook. Ces événements sont retransmis en direct sur la page. La plupart des publications sont donc des vidéos lives, dont la tendance va continuer d’évoluer les prochaines années.

Bien qu’il faille parler anglais ou hongrois pour pouvoir naviguer sur le site internet, il est très complet et correspond graphiquement à l’ambiance du Ruin Bar. Grâce à son succès, le bar a pu développer au sein de l’immeuble, un magasin de décoration à l’image de son intérieur. Chaque dimanche, un marché artisanal ouvre ses portes dans une salle du bar. Il y a également un locateur de vélo, principalement pour les touristes, un studio d’enregistrement ou encore une salle d’art où il est possible de créer et d’exposer ses œuvres. Chacune de ces entités possède une catégorie spécifique sur le site internet, présentant les actualités qui leur sont propres.

Design shop du Szimpla Kert
Crédit : www.szimpla.hu

Grâce à la communication digitale du Szimpla Kert et à son concept original, les Ruins bars sont devenu mondialement connus. S’ils sont hongrois à l’origine, les pubs installés dans de vieux immeubles abandonnés commencent à s’exporter !

Auteur de l’article : madelinez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *